Portrait

Saint-Amable offre une qualité de vie urbaine avec ses services de proximité et le confort de la nature avec ses milieux naturels et ses paysages agricoles à plus de 13 000 citoyens. Depuis plusieurs années, la Ville vit un développement urbain des plus spectaculaires. La densification importante de la population a permis la création d’un centre-ville résidentiel, institutionnel et commercial tout en conservant un caractère de ville en milieu rural avec près de 90 % de son territoire en milieu agricole et des attraits agricoles et agrotouristiques dans son secteur périurbain. Ce sont surtout ses coûts plus accessibles des logements (en moyenne 80 000 $ de moins que dans les villes voisines pour une maison équivalente) et sa localisation près des grands centres urbains (25 minutes de Montréal) qui séduisent. 

Compte tenu de cette croissance et des besoins qui l’accompagnent, Saint-Amable compose avec de nombreux enjeux sociaux, économiques et d’aménagement du territoire. Saint-Amable a donc adopté une planification stratégique axée sur le développement durable à long terme autour de grands enjeux :

  • le développement économique avec un plan agricole économique durable incluant la création d’un nouvel accès à l’autoroute 30, la création d’une usine agroalimentaire et la construction d’un centre de recherche sur les phytopathologies de la pomme de terre ;
  • le développement du transport avec la revitalisation de la rue Principale pour améliorer la fluidité de la circulation et l’amélioration de l’offre de transport en commun ;
  • le développement des infrastructures et des services avec la création d’un milieu de vie familial, la bonification de l’offre de loisirs ;
  • l’optimisation de l’exploitation de son espace récréotouristique au parc Le Rocher ;
  • la construction d’une résidence pour personnes âgées.

Située sur la Rive-Sud de Montréal à une trentaine de kilomètres de Montréal, la Ville de Saint-Amable s’étend sur une superficie de 36 km2. Elle est établie à proximité du boisé de Verchères, entre le fleuve Saint-Laurent et la rivière Richelieu. Elle est entourée des villes de Sainte-Julie, Varennes, Verchères, Saint-Marc-sur-Richelieu et Saint-Mathieu-de-Beloeil. Saint-Amable fait partie de la MRC de Marguerite-D’Youville en Montérégie.

Saint-Amable compte plus de 13 000 citoyens et détient l’une des moyennes d’âge les plus jeunes au Québec (< 35 ans). C’est la Ville la plus jeune de la Communauté métropolitaine de Montréal et celle qui a la plus importante représentativité de la Génération Y (20-39 ans). Plus de 25 % de la population est âgée de 15 ans et moins. Sa population est composée principalement de jeunes couples qui acquiert leur première habitation, de familles avec de jeunes enfants, provenant pour la plupart des grands centres urbains de la Rive-Sud et de Montréal, et de jeunes retraités qui souhaitent se rapprocher du noyau familial fondé par leurs enfants. 

Forte de sa superficie agricole (90 % de son territoire) et de sa terre fertile, l’agriculture, en particulier les cultures de pomme de terre et d’asperge, a été pendant plusieurs années la principale activité économique de Saint-Amable. Tout en conservant ses attraits agricoles et agrotouristiques, le moteur économique de la Ville a cependant évolué vers d’autres horizons.

Plusieurs commerces et grandes franchises se sont installés dans les dernières années pour répondre aux besoins grandissants et diversifiés en services de proximité. Le pouvoir d’attractivité de la Ville s’est multiplié et ce sont de grands acteurs commerciaux et plusieurs investisseurs qui viennent s’y établir. Saint-Amable profite d’une bonne vitalité économique et grâce à de nombreux investissements, la ville bénéficie de l’amélioration de son paysage urbain et de plusieurs retombées sociales positives. La Ville de Saint-Amable dispose encore d’un grand potentiel commercial et industriel. Des projets estimés à plusieurs millions de dollars d’investissement restent à venir dans ce secteur. Ils seront notamment initiés grâce à une superficie disponible de près de 435 000 pi² pour des projets commerciaux et industriels qui représentent un potentiel très intéressant pour les PME. On retrouve également, à Saint-Amable, quelques manufactures, particulièrement dans les domaines du matériel de transport, du bois et produit du bois ainsi que de l’ameublement.

Saint-Amable compte plusieurs associations qui participent à la vie municipale avec leur offre de loisirs, d’activités et d’événements. La vitalité de ces associations repose principalement sur le dynamisme de leurs bénévoles. De nombreuses occasions de bénévolat, ponctuelles ou permanentes, sont offertes à la population tout au long de l’année.

La municipalité de Saint-Amable a été créée le 13 juin 1921 avec l’annonce de son incorporation dans la  Gazette officielle du Québec. La première séance du conseil a été tenue le 17 août 1921.

La Paroisse de Saint-Amable avait, quant à elle, été constituée en 1913 à partir de trois autres paroisses : Sainte-Julie, Saint-Mathieu-de-Beloeil et Saint-Marc-sur-Richelieu. 

Mise à jour le 21/04/2022