CitoyensRésidentsAnimauxS'InformerEnvironnement et développement durableRéglementationTransportProgrammes de subventionFormulaires et demandes de permisTaxes municipalesRessources communautaires et socio-économiquesSécuritéInfo-TravauxFormulaires
MunicipalitéConseil municipalSéances publiquesAssemblées publiquesServices municipauxAvis publics et appels d'offresPolitiquesComitésGestion contractuelleDemande d'accès à l'information
Découvrir Saint-AmableHistoire et PatrimoineLogo, armoiries et devisePortraitProfil économiqueInfrastructures municipalesAutres adresses et liens UTILES Plan de la MunicipalitéPrix et distinctionsVie communautaire
Accueil
LoisirsInstallations hivernalesBénévolatActivités et événementsProgrammation des loisirsRéseau cyclable et piétonnierArtistes et artisansEntentes intermunicipalesBibliothèqueParcs et terrains de jeuxPiscine municipale et jeux d'eauVente de garageLocation de sallesAssociations et organismes
Services en ligne
Menu

La Municipalité de Saint-Amable est située en Montérégie où des risques d'exposition aux tiques ont été identifiés par les CISSS de la Montérégie. Selon les données de surveillance (cas humains de maladie de Lyme, surveillance des tiques et couvert forestier), un niveau d'exposition Moyen a été déterminé pour Saint-Amable.

 

LA SEULE FAÇON DE SE PRÉMUNIR DE LA MALADIE DE LYME EST DE PRÉVENIR LES PIQÛRES DE TIQUES PAR DES PRÉCAUTIONS SIMPLES DURANT ET À LA SUITE D'ACTIVITÉS DE PLEIN AIR DANS UN BOISÉ OU UN CHAMPS.

 

Maladie de lyme
 

La maladie de Lyme est causée par la bactérie Borrelia burgdorferi (Bb), transmise aux humains par la piqûre de la tique à pattes noires aussi appelée tique du chevreuil. Une tique mesure entre 1 et 3 millimètres avant de se nourrir de sang. Sa piqûre peut causer une rougeur qui s’étend rapidement à plus de 5 centimètres et qui peut ressembler à une cible. Si la maladie n’est pas traitée, elle peut causer de graves problèmes de santé dans les semaines, les mois ou les années qui suivent la piqûre.

Cette tique vit dans les boisés, les forêts, sur les hautes herbes et les broussailles. Présentes depuis de nombreuses années aux États-Unis, en Europe et en Asie, les changements climatiques ont permis à la tique porteuse de la bactérie Bb de s’établir au Québec et plus spécifiquement en Montérégie et dans les régions avoisinantes.

 

prévenir les piqûres de tiques
 

DURANT UNE ACTIVITÉ de plein air dans un boisé ou un champs :

  • Portez un chapeau et des vêtements longs qui couvrent la peau : pantalon, chandail à manches longues, souliers fermés et chaussettes;
  • Mettre les chaussettes par-dessus les pantalons;
  • Portez des vêtements de couleur pâle – les tiques sont ainsi plus faciles à repérer;

 

  • Évitez les piqûres en appliquant du chasse-moustiques sur les vêtements et sur les parties exposées du corps en évitant le visage.  Les produits à base de DEET, avec une concentration de 30 % ou moins, sont sécuritaires et efficaces contre les tiques (ex. : Off Régions sauvages® , Watkins® , Muskol® ). Suivez les directives sur l’étiquette du produit;
  • Demeurez sur les sentiers dégagés et évitez les herbes hautes.

 

IDENTIFIER LES TIQUES

 

 

APRÈS UNE ACTIVITÉ de plein air dans un boisé ou un champs :

  • Prendre un bain ou une douche au retour à la maison;
  • Inspectez votre corps, celui des enfants et des animaux de compagnie, vos vêtements et votre équipement avant d'entrer dans la maison. Une fois à l’intérieur, une tique pourrait piquer quelqu’un ou un animal. Les tiques adultes ont la grosseur d’une pointe de crayon et les nymphes ont la grosseur d’une tête d’épingle. Elles sont petites et parfois difficiles à voir;
  • Retirez les tiques le plus rapidement possible – le risque que la tique transmette la maladie augmente avec la durée de la piqûre. La transmission est très faible avant 24 heures et augmente par la suite;
  • Utilisez une pince fine aux extrémités pointues (pince à écharde) pour extraire la tique de la peau. Placez la pince le plus près possible de la surface de la peau et, avec un mouvement sûr et continu, tirez la tique perpendiculairement à la peau sans tourner;
  • Évitez d’écraser ou de perforer la tique, ce qui augmente le risque de contamination. Si une petite partie de la tique est restée dans la peau, retirez-la avec la pince – elle ne peut plus transmettre la bactérie;
  • Lavez les mains et le site de la piqûre avec de l’eau et du savon après avoir retiré la tique.

Si vous êtes piqué par une tique et qu’elle reste accrochée à votre peau, il est important de la retirer minutieusement dès que possible (dans les 24 heures suivant la piqûre) pour diminuer le risque de transmission de la maladie de Lyme.

 

 

RETIRER LES TIQUES
 
  • Saisissez la tique à l’aide d’une pince en étant le plus près possible de la peau. Il est important de ne pas presser l’abdomen de la tique, car cela augmente le risque de transmission de la bactérie.
  • Tirez la tique doucement et de façon continue, sans la tourner ni l’écraser.
  • Nettoyez votre peau avec de l’eau et du savon, et lavez-vous bien les mains.
  • Conservez la tique dans un contenant étanche. Inscrivez la date et le lieu où vous étiez lorsque vous avez été piqué ainsi que l’endroit de la piqûre sur votre corps. Ces informations pourraient être utilisées pour surveiller l’évolution de la maladie de Lyme au Québec.

 

Consultez votre médecin si des symptômes apparaissent

Les symptômes apparaissent dans les 30 jours après une piqûre de tique :

  • Rougeur de la peau, indolore, de plus de 5 cm à l’endroit de la piqûre qui s’agrandit durant quelques jours ou quelques semaines et qui disparaît ensuite chez 80 % des personnes;
  • Fièvre ;
  • Douleurs musculaires ou articulaires;
  • Fatigue. 

La plupart des personnes atteintes de la maladie de Lyme peuvent être traitées avec succès avec deux à trois semaines d’antibiotiques par voir orale. Dans le cas où la maladie ne serait pas traitée, l’infection peut affecter le système nerveux, le cœur et les articulations.

Le diagnostic est posé lorsque les symptômes surviennent après une activité extérieure dans une zone où des tiques infectées sont présentes. Les tests de laboratoires peuvent aider le médecin à poser son diagnostic.

 

QUI EST À RISQUE DE CONTRACTER LA MALADIE ?
 

Les personnes qui vivent, travaillent, jouent ou font des activités de plein air à proximité de boisés, de forêts, d’herbes hautes ou de broussailles où vivent des tiques infectées sont plus à risque de contracter la maladie de Lyme. Les tiques sont actives du mois d’avril à décembre s’il n’y a pas de neige au sol. La période la plus propice pour être piqué s’étend de mai à septembre.

Exemples d’activités à risque :

  • Randonnée en forêt à pied ou à vélo;
  • Coupe de bois;
  • Chasse;
  • Camping;
  • Golf (en bordure de parcours);
  • Jardinage près d’un boisé.

Si vous avez des questions sur votre état de santé, communiquez avec Info-Santé, au 811. Pour plus d’informations, visitez le site Internet www.MaladiedeLymeMonteregie.com

 

 
AMÉNAGEMENTS DES TERRAINS RÉSIDENTIELS POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LA MALADIE DE LYME
Les tiques à pattes noires ou Ixodes scapularis sont les vecteurs de la maladie de Lyme au Québec. Elles se trouvent principalement dans les régions fortement boisées et les zones de transition non entretenues situées entre des terrains boisés et des espaces découverts. Les tiques montent sur les tiges des plantes et s’accrochent au passage à une personne ou un animal. Les tiques ne sautent pas et ne se laissent pas tomber des arbres. Il y a moins de tiques dans la végétation ornementale et les surfaces gazonnées. Dans la pelouse, la plupart des tiques se trouvent à moins de 3 mètres du bord extérieur de la pelouse, particulièrement sur le long des terrains boisés et des plantations ornementales.
 
Voici quelques précautions à prendre pour réduire l’habitat des tiques près de votre résidence :
 
Dégager les abords de votre terrain
 
  • Retirez les couvertures de feuilles mortes, les broussailles et les mauvaises herbes sur le bord de la pelouse, des réserves de bois et du cabanon.
  • Taillez les branches d’arbres et les arbustes qui se trouvent sur le bord de la pelouse pour rendre votre cour plus ensoleillée.
  • Créez un écart entre le boisé et la pelouse par l’installation d’une bande au sol d’une largeur de 3 mètres et plus faite de copeaux de bois, de paillis ou de gravier entre la pelouse et les régions boisées.
  • Éloignez les jeux et les carrés de sable des enfants du bord des terrains boisés et placez-les sur une structure faite de copeaux de bois ou de paillis.
  • Songez à installer des carreaux, du gravier ou des plantations en récipients sur les zones qui sont les plus près de la maison ou qui sont souvent fréquentées.
  • Tondez la pelouse régulièrement.

 

Entravez l’activité des petits rongeurs près de la maison

  • Nettoyez et scellez les murs de pierre ou de ciment et les petites ouvertures se trouvant dans votre maison. Éloignez les réserves de bois de chauffage et les mangeoires d’oiseaux loin de la maison.

L’application de pesticide ou d’acaricide dans l’environnement n’est pas indiquée.

 

Message
AnnulerS'abonner