CitoyensRésidentsAnimauxS'InformerEnvironnement et développement durableRéglementationTransportProgrammes de subventionFormulaires et demandes de permisTaxes municipalesRessources communautaires et socio-économiquesSécuritéInfo-TravauxFormulairesGrands projets
MunicipalitéConseil municipalSéances publiquesAssemblées publiquesServices municipauxAvis publics et appels d'offresPolitiquesComitésGestion contractuelle
Découvrir Saint-AmableHistoire et PatrimoineLogo, armoiries et devisePortraitProfil économiqueInfrastructures municipalesAutres adresses et liens UTILES Plan de la MunicipalitéPrix et distinctionsVie communautaire
Accueil
LoisirsBénévolatActivités et événementsProgrammation des loisirsRéseau cyclable et piétonnierArtistes et artisansEntentes intermunicipalesBibliothèqueParcs et terrains de jeuxPiscine municipale et jeux d'eauVente de garageLocation de sallesAssociations et organismes
Services en ligne
Menu

Les écoles et le transport en commun

 

 

Je commence par cette citation connue : « Si tu veux tenir un peuple captif, garde-le dans l’ignorance ». À Saint-Amable, nos ancêtres l’ont bien compris. Avec 5 écoles de rang, en plus du couvent St-Joseph, l’avenir de nos jeunes est prometteur. Connu pendant environ 8 ans sous le nom de département de l’instruction publique, celui-ci sera aboli et connaîtra une réforme pour ainsi être réintégré sous le nom de ministère de l’Éducation. La Révolution tranquille transforme le visage du Québec. Alors que le transport scolaire par autobus vers le centre du village est implanté, également les écoles secondaires, cégeps et universités verront le jour. De plus, certains jeunes de chez nous seront pensionnaires à l’extérieur ; soit au séminaire, à l’école de l’agriculture, l’école régulière pour les filles, l’école culinaire, les arts et métiers et plusieurs autres. Quels changements !

Saviez-vous que c’est à l’école St-Michel (salon mortuaire) sous la gouvernance des professeurs Du Rocher et Labine qu’a eu lieu la première grève d’étudiants et de professeurs au Québec ? C’est René Lévesque, alors qu’il était journaliste au « Point de mire » qui a couvert l’événement. De nos jours, nous possédons, en plus des institutions d’enseignement, des garderies pour enfants, un parc aquatique et une Maison des jeunes.

Notre jeunesse est vivante et active, toujours assoiffée de connaissances et de savoirs. Quel progrès ! Comme disait Théodore Bouchonneau dans le téléroman « un homme et son péché » : pas de progrès, pas d’avancement. Pas d’avancement, pas de progrès. Aujourd’hui, nous sommes dotés d’un pavillon multifonctionnel, ayant pignon sur la rue Daniel Sud, dans lequel nous donnons des cours de toutes sortes.

Apprendre, connaître, savoir !

Après la deuxième guerre mondiale de 1939 à 1945, certains citoyens se sont munis d’une automobile en perspective d’en faire du taxi pour transporter les gens que ce soit à l’intérieur ou même à l’extérieur de la paroisse, à Varennes ou bien Beloeil, pour rencontrer un docteur, un dentiste, enfin pour toutes les raisons possibles. Ce sont : Kiti, Rosario Sénécal, Marcel St-Jacques et en dernier Marie-Louise Sénécal qui ont transporté les femmes de ménage vers St-Bruno et quelques jeunes au Cegep de Longueuil.

Ensuite est arrivé le transport en commun desservi par Autobus Fortin et Riverain Transport. Plusieurs dames, devant se rendre à Longueuil matin et soir chez Bond-Lasalle pour y travailler comme couturière, ont utilisé le service. Un premier pas pour l’autonomie et l’émancipation de la femme. Ce sont aussi plusieurs colons qui viennent défricher leur lopin de terre la fin de semaine. Ils arrivent le samedi matin et repartent le dimanche avant souper. 

Le temps a filé et avec les années, le service s’est optimisé. Le transport adapté pour personnes à mobilités réduites est désormais offert. Les usagers peuvent l’utiliser pour se rendre vers les centres spécialisés comme le Centre Lajemmerais à Varennes et autres. Le Centre d’Entraide offre également un service de transport aux personnes ayant besoin d’un examen médical vers les hôpitaux ou ailleurs. Nous sommes de plus, équipés d’un transport communautaire C.I.T par autobus affiliés pour trois horaires différents.

C’est ainsi que dans la foulée d’un passé bien ancré, nous pouvons croire en un avenir florissant.

 

Patrick Mc Duff

Message
AnnulerS'abonner